1/7

Création en diptyque 

"Des femmes respectables" - "De la puissance virile"

Notre travail s'articule entre recherche chorégraphique, textes issus d'entretiens de type sociologique. Nos travaux sont des échos aux débats de société. 

Notre prochain projet, je souhaite traiter des questions de genre et de classe sous deux axes ce qui donnera lieu à deux créations:

  • un trio masculin, "De la puissance virile", forme légère et courte pour tous types d’espaces, où je souhaite déconstruire le mythe de la virilité, des injonctions et des stéréotypes, en les distordant, en utilisant des danseurs très performatifs à "contre-emploi" ==> sortie prévue été 2020

  •  un quatuor féminin, « Des femmes respectables », pièce chorégraphique pour la salle, où je souhaite par le même processus, retracer des trajectoires de vie et d'espaces de résistance de femmes issues de milieux populaires ==> sortie prévue saison 2021/2022.

« Des femmes respectables » trouve son origine à partir d’entretiens et de paroles de femmes agées qui résonnent avec l’actualité et la présence de quatre femmes au plateau. Quatre danseuses font émerger des questionnements s’appuyant sur une écriture chorégraphique précise et des états de corps en lien avec notre sujet: la violence institutionnelle de la « maternité patriarcale », le don de soi ou la question du sacrifice, la contradiction de l’attente sociale envers les femmes qui doivent être séduisantes et retenues, visibles et invisibles… (selon les mots de Pierre Bourdieu)

Nous prendrons aussi appui pour cette pièce sur de nombreux travaux de recherche (Berveley Skeggs, Michelle Proust, Georges Vigarello, Rose-Marie Lagrave …) pour venir alimenter l’écriture au plateau. Ces ouvrages nous permettent d’aborder de manière plus globale et plus universelle et de pouvoir faire des allers-retours entre les récits de vie et les problématiques sociales.